30 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

«Dieu jugera Jonathan, Obasanjo, et d’autres pour la mauvaise gestion des ressources du Nigéria», Buhari

Le président Muhammadu Buhari a marqué un autre coup dans les administrations successives du Parti démocratique du peuple entre 1999 et 2015, disant que Dieu les jugera pour avoir mal géré les ressources du pays.

 « Les Nigérians savent qu’il n’y a pas de routes ou de lignes de chemin de fer, il n’y a pas d’électricité, malgré les milliards de dollars dépensés. Seul Dieu jugera cette chose « , a déclaré M. Buhari.

Le président a déclaré avoir contacté le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (CBN) peu de temps après avoir pris ses fonctions et il lui a dit qu’il n’y avait pas d’argent dans les coffres fédéraux. Pire encore, a déclaré le président, il n’y avait pas d’infrastructures ou de réalisations en matière de développement qui pourraient justifier une diminution substantielle des recettes pétrolières.

Mais le président a répété ces points de discussion controversés que le pétrole s’est vendu à une moyenne de 100 $ le baril pendant les 16 ans de pouvoir du PDP sans citer aucune autorité pour la preuve.

PREMIUM TIMES un média local a examiné la demande en octobre dernier et a conclu qu’elle était inexacte. L’affirmation du président qu’il n’a «rien» retrouvé  dans un trésor fédéral quand il a pris ses fonctions a été démystifiée dans le média.

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Après avoir refusé le prix MIPAD, Kemi Seba relance les mobilisations anti Françafrique

Après avoir refusé le 24 mars 2018 le prix MIPAD, le président de l’ONG Urgences Panafricanistes, Kemi Seba lance la première mobilisation internationale de l’année 2018, contre la Françafrique, pour la bonne gouvernance, la justice sociale et la valorisation de la production africaine. A travers un message diffusé sur sa page Facebook le 30 mars 2018, Kemi […]

RENCONTRE AVEC JEAN-MARC, VICE-PRÉSIDENT D’UN PETIT PARTI ET DISCUSSION SUR LA FRANCAFRIQUE

Jean-Marc, jeune activiste politique a récemment, avec d’autres adhérents, créé son parti politique. En 2017, en plus d’avoir rencontrer ses compatriotes, il a lutté pour la légalisation de son mouvement. L’occasion pour Guinée-Actu d’interroger le militant sur ses engagements et sa vision des relations France-Afrique. Bonjour monsieur Jean-Marc. Vous êtes vice-président d’un parti politique français naissant, […]

Laisser un commentaire