28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Distribution des cartes d’électeurs: Des plaintes enregistrées çà et là

Depuis le lancement officiel de la distribution des cartes d’électeurs, le 6 janvier dernier, les agents distributeurs ne sont toujours pas informés sur leur prime de travail dans certaines localités du pays. Des agents de la préfecture de Coyah et celle de Dubréka dénoncent un manque de soutien de la part de la CENI.

Dans une ambiance sereine, les agents distributeurs de la maison des jeunes de Sanoyah rails dans la préfecture de Coyah, s’activent chacun de son côté pour la distribution des cartes d’électeur. Avec une petite frustration ils dénoncent la non réception des primes de travail. « On n’a eu aucune prime et aucune information sur les primes. Qu’est-ce qu’on doit gagner, combien devons nous gagner et tout ce qui reste, nous n’en savons rien. On travaille et on attend. Nous mangeons grâce aux bonnes volontés« , déplore Mamadou Baillo Barry, membre de la commission de distribution.

Malgré l’abscence des primes depuis le début du travail, cette commission s’emploie à faire son boulot. Du 06 au 10 janvier, elle a pu distribuer 974 cartes d’électeurs.

 « Au départ il y avait des anomalies. Des gens ne comprenaient pas bien, ils pensaient qu’il suffisait juste de venir chercher sa carte par ordre d’appel. Puisqu’on a suivi une formation qui demande la présentation de l’ancienne carte d’électeur ou n’importe quelle autre carte, maintenant c’est fait de telle sorte que chacun retrouve sa carte« , explique le président de la commission,

Plus loin, il ajoute: « D’autres viennent par procuration, nous leur expliquons que pour prendre la carte d’une autre personne, il faut que celle-ci vous mandate et que vous soyez aussi sur la même liste électorale. Avec le mandat signé, l’individu pourra retirer la carte, elle ne pourra retirer que pour une seule personne. »

Dans la commission de distribution de cartes à Baillobaya centre dans la préfecture de Dubréka, les agents ont pu distribuer 2990 cartes sur les 5825. En dépit du travail fourni durant ces cinq jours, cette commission dénonce la même situation, c’est-à-dire que les agents de distribution n’ont reçu aucune information sur leurs primes.

« Pour le moment nous ne savons même pas à combien nous devons être payés, mais comme nous sommes commissaires de la CENI nous faisons notre travail pour rendre service à la nation. Pour les autres qui ne sont pas dans la CEPI je ne sais pas leur situation« , a ajouté Mohamed Diallo, commissaire de la Commission Électorale Préfectorale Indépendante et président de la commission de distribution de Baillobaya.

Avec guinee360

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Université de Labé : Une relative amélioration des conditions de vie des étudiants

Les trois principaux bâtiments restaurés, l’électricité rétablie, l’eau de retour au robinet, les dortoirs disponibles… Les étudiants de l’université de Labé ont retrouvé le sourire. Leur établissement a complètement changé de visage. Les nouvelles autorités se sont battues pour la réhabilitation de cette université qui partait en ruine. Et les conditions de vie des étudiants […]

Massacre du 28 septembre en Guinée : plusieurs militaires bénéficient d’un non-lieu

Plusieurs officiers supérieurs de l’armée guinéenne ont bénéficié d’un non-lieu dans l’affaire des massacres du 28 septembre 2009. Ce sont nos confrères de « jeuneafrique » qui l’ont annoncé. Le Général Maturin Bangoura, actuel Gouverneur de la ville de Conakry et Bienvenu Lamah ont été lavés de tout soupçon dans ce dossier. Le procès qui avait été […]

Laisser un commentaire