31 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Egypte : une chanteuse détenue pour « incitation à la débauche » après la diffusion d’un clip

Ponctuée de danse orientale, la vidéo de la chanson de Leïla Amer, « Bos Oumek », a déclenché une vive controverse.

Le parquet égyptien a ordonné la détention pour quatre jours d’une chanteuse pour « incitation à la débauche » après la sortie d’un clip qui a suscité la controverse, a-t-on appris, mardi 2 janvier, de source judiciaire.

Peu connue, la chanteuse Leïla Amer est apparue fin décembre 2017 dans son clip « Bos Oumek » (« regarde ta mère »), ponctué de danse orientale sensuelle et de gestuelle suggestive.

Le président du Syndicat des musiciens, le chanteur Hany Shaker, connu pour ses positions conservatrices, a annoncé la semaine dernière sur la chaîne privée Drame TV la radiation de Leïla Amer.

Une autre chanteuse, nommée Shyma, a été condamnée lundi 1er janvier en appel à un an d’emprisonnement pour « incitation à la débauche » – une peine plus légère que les deux ans infligés en première instance –, également en raison d’un clip jugé trop sexuellement connoté, selon une source judiciaire.

Source: lemonde

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

VIDÉO Zoom Afrique du 30 mars 2018, Les Comores disent non à la France

Le bras de fer entre la France et les Comores s’intensifie : alors qu’un bateau devait accoster sur l’île d’Anjouan aux Comores avec, à son bord, une centaine d’immigrants clandestins, les autorités comoriennes ont renvoyé le bateau vers Mayotte. Au sommaire de ce Zoom Afrique : – Un bateau d’immigrants renvoyé vers Mayotte : le gouvernement […]

Laisser un commentaire