29 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Fêtes de fin d’année en Guinée : la police dresse un bilan très lourd à Conakry

CONAKRY-Au moins deux personnes ont été tuées  dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018 à Conakry. Parmi les victimes, il y a un gendarme. Plusieurs cas d’accidents ont été également enregistrés dans la capitale guinéenne  à l’occasion de la fête du nouvel an. A

Alpha midiaou Bah, citoyen et un gendarme Amadou Baldé ont trouvé la mort dans une collision de Moto à Dixinn. D’autres cas d’accidents ont été aussi enregistrés où les victimes sont sorties avec des blessures graves dont un capitaine de police fauché à Bonfi.

Joint au téléphone, le porte-parole de la police nationale Commissaire Aboubacar Kassé a donné un bilan provisoire des accidents enregistrés pendant la fête de fin d’année.

«  Nous avons enregistrés 7  accidents dont un cas mortel  où deux de nos concitoyens ont trouvé la mort, c’était une collision entre deux motos. Il s’agit d’un nommé Alpha Midiaou Bah ; le second est un margis-chef  de la gendarmerie nationale Amadou Baldé. L’accident a  eu lieu à 13 heures devant le TPI de Dixinn.

Nous avons également enregistré un grave accident au rond-point de Matoto à 23heures. Là c’est un camion qui a percuté une moto, le conducteur de la moto Abdoulaye Diallo ingénieur de son état  a eu la jambe droite broyée. Vers minuit c’est un autre camion qui s’est retrouvé dans les caniveaux à Gbessia, le chauffeur a pris la fuite en abandonnant le camion. A  21 heures à Ratoma, un accident a eu lieu  à Kakimbo. A 6h du matin un autre accident a eu ce 1er Janvier 2018 occasionnant un blessé léger,  la victime s’appelle Mohamed Camara.

A 4heures du matin, devant l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry une collision entre deux véhicules (une RAV4, une Toyota et une moto  TVS), a été enregistrée. Le conducteur de la moto grièvement blessé a été admis à l’hôpital.

Vers 4h10 également, une voiture TOYOTA  a fauché un capitaine de Police du nom de Mohamed Lamine Dabo commandant de peloton du commissariat urbain de Bonfi. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital Donka, pour la radiographie, il est blessé partout sur le corps » a souligné Commissaire Aboubacar Kassé  porte-parole de la police nationale. Il précise qu’il s’agit là d’un bilan provisoire des accidents dans la ville de Conakry. Celui définitif  avec l’intérieur du pays est attendu demain mardi 2 janvier 2018, a indiqué le commissaire Kassé.

Le porte-parole de la police nationale a aussi expliqué qu’il y a eu des interpellations suite à des bagarres violentes devant un night-club à Kipé. A  Dixinn aussi, il y a eu des interpellations pour un cas de vol et pour des raisons d’ébriété manifeste.

Avec Africaguinee

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Crises politico-ethniques en Guinée : au-delà des émotions légitimes, faire preuve de lucidité !

L’espace dédié ici est inapproprié pour aborder, à sa juste valeur, la question politico-ethnique qui prévaut en Guinée. Essayer néanmoins d’en esquisser les contours essentiels s’avère fondamental, au regard des proportions que tend à prendre le problème au sein de « l’opinion visible ». Les victimes des manifestations politiques du régime en place sont très majoritairement des […]

Convoqué au tribunal, Makanéra ‘’surpris’’: ‘’mon rôle c’était d’encadrer les manifestants, pas aller sécuriser dans les quartiers’’

Convoqué le 3 mai prochain avec quatre autres leaders de l’opposition républicaine pour répondre de l’incendie du commissariat de Cosa, en haute banlieue de Conakry, Alhousseyni Makanéra Kaké a dit toute sa surprise. ‘’ Oui, je suis convoqué pour le 03 mai (prochain, ndlr). C’est une grande surprise. Au moment où le commissariat a été […]

Laisser un commentaire