28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Gambie : deux généraux de Yahya Jammeh inculpés pour désertion à leur retour d’exil

Deux généraux de l’ex-président gambien Yahya Jammeh, qui l’avaient suivi en exil avant de retourner dans leur pays en janvier, ont été inculpés de désertion et seront jugés la semaine prochaine, a annoncé mercredi à l’AFP un porte-parole de l’armée.

Les généraux Ansumana Tamba, ancien commandant de la garde présidentielle, et Umpa Mendy, ex-responsable de la protection rapprochée de Yahya Jammeh, avaient été arrêtés le 21 janvier peu après leur retour de Guinée Equatoriale.

Ils sont “poursuivis pour désertion de poste”, a déclaré le porte-parole, le commandant Lamin Sanyang, précisant qu’ils seraient jugés en cour martiale à partir du 4 avril.

Chacun d’entre eux a été arrêté à son domicile, avait indiqué en janvier le chef d‘état-major, le général Masanneh Kinteh, sans expliquer les raisons de leur retour ni comment ils avaient pu quitter l’aéroport sans être inquiétés.

Le président Adama Barrow avait qualifié peu après cet incident de “sonnette d’alarme”, affirmant qu’il avait abouti à la suspension de responsables des services d’immigration.

Ancien militaire parvenu au pouvoir par un putsch sans effusion de sang en 1994 dans cette ex-colonie britannique enclavée dans le Sénégal, à l’exception d’une étroite façade côtière, Yahya Jammeh s‘était fait largement élire et réélire sans interruption jusqu‘à sa défaite en décembre 2016 face à M. Barrow, candidat de l’opposition.

Après six semaines d’une crise à rebondissements provoquée par son refus de céder le pouvoir, il avait finalement quitté le pays le 21 janvier 2017 pour la Guinée-Équatoriale, à la suite d’une intervention militaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et d’une ultime médiation guinéo-mauritanienne.

La sécurité du pays est toujours assurée par la force de la Cédéao, sous commandement sénégalais, dont le mandat, prolongé à plusieurs reprises, court jusqu’en mai 2018.

AFP

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

[VIDÉO]Dans le plus grand bidonville du Liberia, George Weah incarne le « dernier espoir »

Né dans un bidonville de Monrovia, l’ancien footballeur devenu candidat à l’élection présidentielle a promis « le changement » aux plus défavorisés. Samuel est né dans le ghetto. Face à lui, son fils Tomas, 8 ans, joue une partie de footballimprovisée avec d’autres gamins, pieds nus enfoncés dans le sable. Autour, les ordures jonchent les ruelles boueuses de West […]

LE PRÉSIDENT BURKINABÉ VA-T-IL CONDUIRE SA REFORME DE LA CONSTITUTION ?

Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso, réfléchit à la meilleure stratégie pour faire adopter le projet de réforme constitutionnelle qu’il promeut. Un mois après avoir reçu l’avant-projet de constitution, laquelle est censée instaurer une Ve République et marquer une rupture avec le régime de Blaise Compaoré, Roch Marc Christian Kaboré, le chef de l’État, […]

Laisser un commentaire