29 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Kemi Séba: « les chefs d’Etat africains sont les premiers obstacles à notre épanouissement »

Pionnier de la lutte contre le franc cfa et de l’indépendance économique du continent africain, le président de l’ong « urgences panafricaines », Kémi Séba avec le recul, se rend compte que la lutte contre l’oppression monétaire doit aller de paire avec celle contre les chefs d’Etat africains qui freinent le développement de l’Afrique.

« Nous avons effectué une campagne historique en nous attaquant  à la problématique du Franc Cfa (travail politique que nous continuons à mener au quotidien sur le terrain). Mais en le faisant, nous avons réalisé (sans que cela n’annule la grandeur du combat que nous menons) qu’il y a un problème bien plus complexe que l’oppression monétaire. Ce problème prioritaire, c’est nos chefs d’Etats Africains » a laissé entendre Kémi Séba

A l’en croire, la réussite de la lutte qui se mène actuellement est fonction de celle nécessaire qu’il faut mener pour faire tomber les chefs d’Etat qui n’œuvrent pas pour le développement du continent.

Ce sont eux les premiers obstacles à notre épanouissement. Eux qui freinent notre économique développement , en acceptant ce qu’aucun patriote n’accepterait, ils rendent impossible notre nécessaire souveraineté. Je ne peux en vouloir au vautour oligarchique Français de vouloir nous dépouiller. Le capitalisme fonctionne comme cela dès lors qu’il trouve une proie. Notre rôle n’est pas de nous en lamenter mais de combattre viscéralement ce dernier.Mais je peux en vouloir à nos dirigeants de ne pas tenter de nous défendre

Kémi SébaPrésident de l’ONG Urgences panafricanistes

Sans abandonner la lutte contre le fcfa, le président de l’urgences panafricanistes estime que l’une des priorités aujourd’hui doit être également de travailler à faire tomber les dirigeants africains qui sont à la solde du capitaliste occidental.

 » Et c’est pour cela que d’une manière où d’une autre, notre rôle doit être de les faire tomber. Si le toit d’une maison censé nous protéger de la pluie, est défaillant, il faut le détruire pour ensuite le reconstruire solidement. » a conclu Kêmi Séba.

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Mali :Trois soldats français blessés dans un attentat

AFP-Trois soldats français de la force Barkhane ont été blessés, dont un grièvement, jeudi dans le nord-est du Mali, lors d’un attentat suicide contre leur convoi, a annoncé vendredi l’État-major des armées à Paris. Cette attaque contre le convoi blindé français, qui circulait entre Ménaka et Indelimane, est intervenue le 11 janvier, date du cinquième anniversaire […]

Leila Zerrougui, cette algérienne qui prend les reines de la MONUSCO

C’est l’Algérienne, Leila Zerrougui qui va désormais diriger la mission de paix des Nations unies en RDC (MONUSCO). La décision a été annoncée mercredi par l’administration d’Antonio Guterres. Également représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU, Leila Zerrougui doit prendre ses fonctions en janvier en remplacement du Nigérien Maman Sidikou arrivé au terme de son […]

Laisser un commentaire