28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Le Verdict est tombé ! : le cri de cœur du CGLU Afrique en faveur du Maire de Dakar, M. Khalifa Sall

Suite à la condamnation, le 30 mars 2018, à 05 ans de prison ferme et à un payement d’une amende de 5 millions de francs CFA (7 620 euros) pour  » faux et usage de faux » et   » escroquerie portant sur des fonds publics », le CGLU Afrique, organe que préside le député maire, M. Khalifa ABABACAR SALL, a rompu le silence.

Par la voix de son Secrétaire Général, le CGLU Afrique (Cités et Gouvernements Locaux unis d’Afrique) à fait une déclaration officielle.

Pour CGLU Afrique la date du 30 mars 2018 restera une journée noire, celle où son Président, le Député Maire élu de Dakar, M. Khalifa Ababacar Sall, a écopé d’une condamnation de 5 ans de prison ferme après avoir été blanchi des accusations de détournement de fonds qui ont motivé son arrestation.

Nous n’avons pas qualité pour nous prononcer sur une décision de justice.

Nous déplorons néanmoins que le jugement rendu n’ait pas suffisamment fait justice au fait que Khalifa Sall est innocent de l’accusation de détournement de fonds et que la faute qu’on lui impute est celle de complicité de faux et usage de faux.

Certes un premier jugement ne veut pas dire que l’affaire est terminée. Nous avons appris par la presse que les protagonistes sont décidés à se pourvoir en cassation dudit jugement.

Pour CGLU Afrique, ce jugement ne change pas le fonctionnement du leadership de l’organisation. Nous rappelons qu’en vertu de nos statuts, les membres actifs de CGLU Afrique sont des personnes morales. En l’espèce, c’est la Ville de Dakar, représentée par son Maire, qui assure la présidence de l’organisation. Il n’y a donc pas de vacance de pouvoir au sein de notre comité exécutif, l’organe politique qui dirige CGLU Afrique.

Tout ce que nous souhaitons, c’est qu’au final la justice soit juste, pour rester crédible dans un État comme le Sénégal qui doit rester un Etat de droit.

Jean Pierre ELONG MBASSI,

Secrétaire Général, CGLU Afrique

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Devant les parlementaires tunisiens, Macron critique l’intervention militaire en Libye

Nouvelle déclaration coup de poing du président français Emmanuel Macron en Afrique. Face aux représentants du peuple (ARP) tunisiens, ce jeudi, le chef de l’Etat français a critiqué vertement l’intervention de l’OTAN en Libye, en 2011. “Je n’oublie pas que plusieurs ont décidé qu’il fallait en finir avec le dirigeant libyen sans qu’il y ait pour […]

LES DROITS DE L’HOMME TOUJOURS BAFOUÉS EN ALGÉRIE

Un nouveau rassemblement a été réprimé à Alger ce mercredi. En Algérie, manifester dans la capitale est proscrit depuis 2001. Les opposants n’attendent plus d’autorisations avant de descendre dans les rues et sont souvent dispersés par les forces de l’ordre. Les médecins résidents algériens qui manifestaient ce 3 janvier à Alger n’ont pas eu le […]

Laisser un commentaire