28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Les avions de combat marocains se sont retirés de la coalition contre le Yémen

L’armée marocaine a ordonné le rapatriement de ses avions de combat stationnés en Arabie saoudite dans le cadre de la coalition d’agression conte le Yémen.

Selon le quotidien qatari Al-Sharq, l’armée marocaine a décidé du retour au pays de l’escadrille stationnée à la base Khamis Mushait, au sud-est de l’Arabie et qui participait à la coalition dirigée par Riyad.

Pour certains observateurs, le retour des avions de combat marocains s’explique par le processus accéléré des incidents dans le Sahara occidental et la zone tampon.

Le Maroc a expédié, fin 2015, militaires et avions en Arabie saoudite pour l’aider dans sa guerre contre le Yémen.

Un avion F-16 des Forces armées royales (FAR), faisant partie de l’escadrille mise à la disposition de la coalition saoudienne, s’était écrasé en mai 2015 en territoire yéménite et son pilote a été tué. Depuis, le peuple marocain réclame le retrait de ces forces de l’Arabie saoudite.

Le pilote du F-16 marocain, écrasé en mai 2015. ©allafrica

Au Maroc, en ce qui concerne la guerre contre le Yémen, les avis sont partagés. Certains se disent pour, alors qu’autres s’y opposent. L’opposition s’est surtout accentuée, note le site internet du journal El Watan, après la diffusion des rapports internationaux sur l’attaque des forces de la coalition contre les civils, dont des enfants.

L’armée marocaine a augmenté le niveau de sa disponibilité à faire face aux agissements du Front Polisario derrière la longue ceinture de sécurité du « mur marocain » au Sahara ce qui pourrait expliquer le rappel des F-16 marocains qui ont participé à l’offensive saoudienne au Yémen, ont indiqué certaines sources.

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Les États-Unis tentent-ils de transformer la Zambie en « Sri Lanka africain » ?

La récente spéculation des médias sur l’état réel de la dette de la Zambie pourrait être manipulée par les États-Unis pour élaborer un narratif de guerre de l’information : ainsi, le pays deviendrait le « Sri Lanka africain », une perception trompeuse qui serait conçue pour enflammer le sentiment anti-chinois comme prélude au « corridor de croissance Asie-Afrique » indo-japonais qui a […]

LA PAIX DANS LE POOL ?

Un accord a été conclu samedi 23 décembre entre le gouvernement congolais et les rebelles de la région du Pool, qui s’étaient soulevés en avril 2016 contre Brazzaville. Un accord de « cessez-le-feu et de cessation des hostilités » a été signé samedi entre le gouvernement congolais et les rebelles de la région du Pool du pasteur […]

Laisser un commentaire