28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Libye : le retour au bercail en masse de ressortissants nigérians

Le Nigeria rapatrie des milliers de ses citoyens de la Libye qui font face à de graves abus tels que le viol et l’esclavage alors qu’ils tentent d’atteindre l’Europe à travers la nation nord-africaine déchirée par la guerre.

Un grand nombre de Nigérians ont été pris au piège en Libye où ils essayaient de passer en Italie par la mer, mais ils ont été arrêtés par les factions armées locales et les garde-côtes libyens. Les responsables nigérians en mission d’enquête en Libye ont exprimé leur choc devant ce qu’ils ont vu et entendu des victimes.

« Ils ont parlé de divers abus – systématiques, endémiques et d’exploitation de toutes sortes », a déclaré le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama.

Selon Al Jazeera, dans la capitale libyenne, Tripoli, des Nigérians ont été victimes d’exactions telles que l’esclavage, le viol, l’emprisonnement et la torture tant avec des passeurs qu’avec les autorités.

Le voyage de retour chez eux laisse des réactions mitigées, beaucoup d’entre eux sont heureux d’être enfin libres, mais certains déçus que beaucoup aient perdu autant dans ce pays et qu’ils reviennent avec rien.

Des milliers à évacuer

Les citoyens du Nigeria, le pays le plus peuplé du continent africain, ont été le plus grand groupe de migrants se rendant en Libye pour essayer de traverser la Méditerranée en direction de l’Europe. Le gouvernement du Nigeria a déclaré que les vols de secours se poursuivraient aussi longtemps que nécessaire, estimant qu’environ 5 500 personnes seraient rapatriées dans leur pays.

« Si je meurs, je veux mourir dans mon pays, j’ai beaucoup souffert ces derniers mois après mon départ de mon grand pays le Nigéria », a déclaré à Al Jazeera un migrant qui attendait de rentrer chez lui. Un autre a dit qu’il voulait aller en Italie quand il a atteint la Libye. « Mais maintenant dans cette situation, je veux retourner dans mon pays. »

L’Organisation  internationale pour les migrations de l’ONU a déclaré que 171 635 migrants et réfugiés sont entrés en Europe par mer en 2017, avec près de 70% en Italie. Les autres ont été répartis entre la Grèce, Chypre et l’Espagne. Cela se compare à 363 504 arrivées au cours de la même période en 2016, selon l’agence.

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Virus H5N1 : la grippe aviaire refait surface au Togo

Selon les médias togolais, des signes annonciateurs de la présence de la grippe aviaire dans une localité du Togo, se sont révélés. Un éleveur de volailles aurait perdu le 12 avril, 3.629  animaux de façon mystérieuse, ce qui a amené les éléments de l’autorité en charge de l’élevage à prendre les dispositions. Après analyses faites […]

Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan dévoile enfin le traître de Laurent Gbagbo

Le président d’une frange du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, s’est rendu dans le chef-lieu de la région du Loh-Djiboua pour participer à une rencontre directe avec ses militants. Quelques militants favorables au camp Aboudramane Sangaré étaient également présents à ce rendez-vous. Selon le site Afrique sur 7, ceux-ci ont profité de l’occasion […]

Laisser un commentaire