28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

L’Iran critique la vison partiale de Riyad au sein du monde musulman

Le conseiller du président du Parlement iranien pour les affaires internationales qualifie de contre-productif le comportement des Saoudiens vis-à-vis des pays du monde musulman.

En allusion au niveau de la présence des pays musulmans à la Conférence de l’Union parlementaire des États membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui a ouvert ses portes, ce mardi 16 janvier, à Téhéran, le conseiller du président du Parlement iranien pour les affaires internationales, Hossein Amir-Abdollahian a déclaré :

«  Les délégations de haut rang de 46 pays sont présentes à la Conférence interparlementaire de l’OCI. La Conférence de Téhéran a accueilli 16 présidents de parlement, 14 vice-présidents et plusieurs délégations parlementaires de différents pays islamiques », a-t-il fait savoir et de poursuivre : « Malgré l’invitation directe faite par l’Iran à l’Arabie saoudite, Bahreïn et aux Émirats arabes unis, ces trois pays n’ont envoyé aucun représentant pour assister à cette Conférence ».

Plus loin dans ses propos ce responsable iranien a affirmé:  » Étant donné que l’Arabie saoudite et Bahreïn ont rompu leurs relations diplomatiques avec l’Iran, Riyad et Manama auraient participé à la conférence de Téhéran et à d’autres réunions sans adopter une approche extrémiste et belliqueuse. Malheureusement le comportement des Saoudiens vis-à-vis des pays musulmans est contre-productif et j’espère que les responsables saoudiens reviendront à la raison ».

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Pourquoi Erdogan a-t-il traité à nouveau Assad de terroriste ?

Dans un tout récent article, Abdel Bari Atwan, l’éditorialiste du journal panarabe basé à Londres Rai al-Youm revient sur la toute dernière sortie anti-Assad du président turc qui rappelle les pires moments des ingérences d’Ankara aux côtés des terroristes en Syrie. L’article s’interroge sur les raisons de cette colère soudaine du président turc et de ses impacts sur […]

LE CLERGÉ ALLEMAND ACCUSÉ DE NÉONAZISME

Une dirigeante de l’AfD s’est attaquée au clergé allemand, estimant que le soutien qu’il apporte à la politique migratoire d’Angela Merkel ne relève pas de ses attributions et rappelle les collusions passées entre l’Eglise et le nazisme. L’une des chefs de file du parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) a accusé les Eglises allemandes d’adopter le […]

Laisser un commentaire