28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Mondial 2026: Le Maroc dénonce un changement inopiné des critères d’éligibilité par la FIFA

Le Maroc conteste les nouveaux critères d’éligibilité imposés par la Fifa pour l’attribution du Mondial 2026 et communiqués  24 heures avant le dépôt du dossier de candidature marocain.

La candidature marocaine à l’organisation du Mondial 2026 est-elle susceptible d’être écartée par le comité d’inspection qui effectuera prochainement une visite au Maroc ? C’est la question que l’on peut se poser suite à la publication, le 30 mars, d’un article par le site spécialisé insideworldfootball.com, faisant état « de changements non révélés des critères d’éligibilité (à l’organisation du Mondial 2026, ndlr) quelques heures avant la soumission  par les pays candidats de leur dossier de candidature ».

Le Maroc demande des explications

En vertu des nouvelles conditions introduites par la Fifa, les villes hôtes doivent avoir une population minimum de 250 000 habitants, les aéroports mis en avant par la candidature doivent voir passer au minimum 60 millions de passagers par an et doivent être ralliés en l’espace de 90 minutes depuis les villes hôtes indique insideworldfootball.com. La même source révèle également que la FIFA sera moins exigeante vis-à-vis des garanties financières des candidats. Une décision qui favoriserait la candidature nord-américaine au détriment de celle du Maroc selon une source marocaine citée par le site spécialisé.

La réaction marocaine face à ces changements ne s’est pas fait attendre puisque le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lekjaâ a envoyé un courrier adressé au patron de la FIFA, Gianni Infantino, ainsi qu’aux membres du comité d’évaluation de football pour dénoncer ces changements. L’envoi de cette missive, où Faouzi Lekjaâ fait état des « inquiétudes du Maroc au sujet de l’équité et de la transparence des procédures de candidature », nous a été confirmé par le président du FRMF.

Le patron du football marocain signale également dans cette lettre que les nouvelles conditions introduites par la Fifa étaient de « nature à changer quelques aspects voire tout le contenu du dossier de candidature déposé par la FRMF ». D’autant que Faouzi Lekjaâ a « adressé plusieurs requêtes à la FIFA afin d’obtenir des clarifications quant à la méthodologie du comité d’évaluation »indique insideworldfootball.com. Le président de la FRMF précise également dans sa missive qu’il n’a reçu des informations concernant le système de notation de la FIFA que le 14 mars soit « 24 heures avant que le Maroc ne soumette son dossier et 48 heures avant la deadline imposée par la FIFA ». Selon insideworldfootball.com,  le Royaume a également réclamé la tenue d’une réunion d’urgence pour clarifier les règles.

Le risque d’une élimination

En vertu du système de notation imposé par la FIFA, 70% de la note globale d’un dossier sera basée sur l’évaluation technique alors que les critères commerciaux (couts et revenus) compteront pour 30% de la note. Chacun des membres du comité d’évaluation devra attribuer une note allant de 0 (aucune exigence satisfaite) à 5 (exigence dépassée) à chacun des critères sur lesquels les candidatures seront évaluées. Qui plus est les stades, les infrastructures destinées aux arbitres et aux équipes, les infrastructures hôtelières et les liaisons routières des pays hôtes devront obtenir une note minimum de 2. Si cette note n’est pas obtenue, les pays candidats à l’organisation du Mondial 2026 seront écartés du processus de désignation par la Fifa.

Dans sa lettre destinée à Gianni Infantino, le président de la FRMF invite également celui de la FIFA «  à personnellement respecter les statuts de la FIFA et à suspendre le système de notation en vue de garantir une procédure (d’attribution, ndlr) juste et transparente ».  Les missions d’inspection devraient visiter les pays candidats à l’organisation du Mondial 2026 durant ces prochaines semaines. Les fédérations membres de la FIFA désigneront le pays hôte de la Coupe du monde 2026 le 13 juin prochain.

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Côte d’Ivoire- Crise à la FIF : Didier Drogba rompt le silence

L’international ivoirien Didier Drogba est sorti de son silence face à la profonde crise qui secoue la Fédération ivoirienne de Football (FIF).  « C’est une crise déplorable qui ne serait pas arrivée si on n’avait pas eu cet échec et surtout si le championnat ivoirien se portait bien. Il y a un mécontentement, il y […]

Laisser un commentaire