28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Nigeria : le président du Sénat invité à répondre à des accusations de vol

La police nigériane a invité dimanche le président du Sénat à se rendre dans ses locaux pour répondre aux accusations portées contre lui par un gang responsable d’une série de braquages au cours desquels 33 personnes ont été tuées.

“Le président du Sénat, Bukola Saraki, est invité par la police à répondre aux accusations portées contre lui par les cinq chefs du gang”, qui ont affirmé avoir agi sur ses ordres, a déclaré le porte-parole de la police nigériane, Jimoh Moshood, dans un communiqué.

Bukola Saraki, est le troisième personnage le plus important de l‘état au Nigeria, après le président Muhammadu Buhari et le vice-président Yemi Osinbajo. Il est comme eux membre du parti All Progressive Congress (APC), au pouvoir.

Bukola Saraki a été de 2003 à 2011 gouverneur de l’Etat du Kwara, où ont eu lieu les braquages en avril dernier.
À ce jour, c’est un total de 22 suspects, dont les cinq chefs présumés du gang, qui ont été arrêtés pour leur participation aux braquages de six banques dans la ville d’Offa le 5 avril.

“Ils ont aussi avoué avoir été équipés en armes à feu et en véhicules par le président du Sénat, ainsi que par le gouverneur de l’Etat du Kwara, Alhaji Abdulfatah Ahmed”, a poursuivi le porte-parole.

Bukola Saraki est déjà accusé de corruption. Son dossier est l’un des plus en vue de la campagne anti-corruption lancée par le président Muhammadu Buhari, arrivé au pouvoir en 2015.

avec AFP

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Madagascar : un mort et 16 blessés au cours d’une manifestation de l’opposition (hôpital)

Une personne a été tuée et 16 blessées samedi dans Antananarivo au cours de violences entre policiers et des milliers d’opposants à une nouvelle loi électorale, à quelques mois d’un scrutin général.y “Nous avons reçu 17 blessés aujourd’hui, l’un d’eux a depuis succombé”, a déclaré à l’AFP Olivat Alison Aimée Rakoto, chef de l’hôpital HJRA d’Antananarivo. La manifestation […]

Angola : combat de chefs entre le nouveau et l’ancien président

Jusque-là, leur duel était resté plutôt discret. Mais six mois après leur passation de pouvoir, les frictions politiques qui opposent le nouveau président de l’Angola Joao Lourenço et son prédécesseur Jose Eduardo dos Santos ont éclaté au grand jour. En prenant les rênes du pays, l’ex-ministre de la Défense Lourenço a décrété la rupture avec […]

Laisser un commentaire