31 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Paris, des SDF se réchauffent dans des sèches-linges!

La photo d’enfants endormis dans les laveries à Paris, twittée par une internaute parisienne a fait le buzz sur les réseaux sociaux et suscité une vague d’indignation chez les internautes émus, non sans faire réagir certains responsables politiques.

Sur le cliché, trois silhouettes dépassent des tambours de lave-linges à Goutte d’or, un quartier populaire à Paris.

Certains déplorent la précarité que vivent ces jeunes enfants tandis que d’autres remettent en cause la politique d’immigration de l’État et croient que c’est la masse migratoire en France qui a engendré l’augmentation du nombre de SDF.

Cité par l’Euronews, Dominique Versini, adjointe à la mairie de Paris pour la protection de l’enfant, a pris la parole et a estimé le nombre d’enfants qui dorment dans les laveries à 25 dont la plupart sont mineurs. Contrairement à l’auteur de l’image qui décrit tous ces enfants comme étant des mineurs isolés étrangers, cette responsable de la mairie estime que parmi eux se trouvent de jeunes français faisant partie des bandes qui essaient de les entraîner, surtout les plus petits, dans des trafics puisque vue leur âge peu élevé, ces derniers risquent moins de se faire faire arrêter par la police.

Or, en novembre dernier Michel Delpuech, le préfet de police de Paris a estimé leur nombre à environs 80 dans le nord de Paris et a déclaré :

« C’est difficile de les encadrer, ils refusent l’hébergement d’urgence. C’était des gamins des rues dans leur pays d’origine. Ils viennent ici pour faire la même chose. « 

« C’est d’abord un problème d’enfance en danger, mais c’est aussi un problème de sécurité publique « 

Evoquant des « jeunes particulièrement violents », Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur y a de son côté réagit.

Source : presstv.com

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Les conséquences du possible « shutdown » aux Etats-Unis

L’Etat fédéral américain pourrait se retrouver en partie paralysé samedi matin, et des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux mis en congés sans solde, si le Sénat n’approuve pas un accord de budget provisoire d’ici vendredi soir. Les fonctionnaires jugés « non essentiels » devraient rester chez eux, comme lors du dernier « shutdown » en octobre 2013 qui […]

Laisser un commentaire