29 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

« pays de merde »: la cinglante réplique de Kemi Seba à Donald Trump

Les propos du Président américain Donald Trump traitant les pays africains de « pays de merde », continuent de susciter des réactions dans le rang des africains et surtout des organisations de jeunes qui depuis quelques années, ont entamé une lutte contre le néocolonialisme. C’est dans ce sens que l’activiste Kemi Seba, Président de l’ONG URGENCES PANAFRICANISTES a réagi à travers un message publié sur sa page facebook.

Lire l’intégralité du message

[LA BARBARIE DE DONALD TRUMP NOUS FAIT GAGNER DU TEMPS] Kemi Seba: « Le sanglier Donald Trump permet à toutes celles et ceux parmi les africains et afro descendants, qui rêvaient des États Unis, et plus globalement de l’Occident, de se rappeler que ce pays, et plus globalement cette civilisation, s’est construite sur le génocide des amérindiens et l’esclavage des Noirs. Trump est la face décomplexée de la barbarie occidentale dans toute sa puanteur. (Ce qui ne signifie pas que tous les Occidentaux sont des barbares bien évidemment.) Obama a fait l’objet d’une sélection (bien longtemps avant son élection) visant à permettre aux USA, par son intermédiaire, d’endormir la majorité des populations du monde pendant 8 ans en leur faisant croire que les l’Amérique était une nation de démocratie, voulant propager la justice et le droit des opprimés dans le monde. Obama a fait perdre du temps aux damnés de la terre (pour les naïfs qui l’ont cru). Sans le vouloir, son sanglier de successeur nous permet de comprendre (si nous ne le savions pas déjà bien sûr) que si nous ne nous prenons pas en charge nous mêmes, personne ne le fera pour nous. Il permet aussi à toutes celles et ceux qui rêvaient des financements de l’USAID , ou de l’ambassade des USA en Afrique, de saisir que l’heure est venue de ne plus attendre le poisson, mais bel et bien d’apprendre à pêcher. Bien évidemment, nos pays qu’il nomme, pays de merde, sauront se souvenir de ces propos, nous qui accueillons depuis trop longtemps vos bases militaires sans sourciller. Merci de permettre aux nombreux endormis, de se réveiller. »
puanteur. (Ce qui ne signifie pas que tous les Occidentaux sont des barbares bien évidemment.) Obama a fait l’objet d’une sélection (bien longtemps avant son élection) visant à permettre aux USA, par son intermédiaire, d’endormir la majorité des populations du monde pendant 8 ans en leur faisant croire que les l’Amérique était une nation de démocratie, voulant propager la justice et le droit des opprimés dans le monde. Obama a fait perdre du temps aux damnés de la terre (pour les naïfs qui l’ont cru). Sans le vouloir, son sanglier de successeur nous permet de comprendre (si nous ne le savions pas déjà bien sûr) que si nous ne nous prenons pas en charge nous mêmes, personne ne le fera pour nous. Il permet aussi à toutes celles et ceux qui rêvaient des financements de l’USAID , ou de l’ambassade des USA en Afrique, de saisir que l’heure est venue de ne plus attendre le poisson, mais bel et bien d’apprendre à pêcher. Bien évidemment, nos pays qu’il nomme, pays de merde, sauront se souvenir de ces propos, nous qui accueillons depuis trop longtemps vos bases militaires sans sourciller. Merci de permettre aux nombreux endormis, de se réveiller. »

Kemi Seba

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Parfum de scandale dans une ferme royale

La situation de précarité absolue des ouvrières agricoles est de nouveau abordée dans le cas de la société Les Arômes du Maroc, filiale des Domaines agricoles, appartenant à la famille régnante, qui fournit des plantes aromatiques aux plus grandes marques de fragrances de l’industrie mondiale du luxe, dont Dior. Un compte-rendu syndical rappelle leurs conditions […]

La vérité sur l’Afrique

Emmanuel Macron s’apprête à recevoir les présidents sénégalais et ivoiriens. Migrations, pauvreté, démographie… Les problèmes du continent africain sont nombreux : mais la France est très loin d’être en mesure de contribuer à leur résolution. Vendredi 20 avril 2018, les deux derniers piliers de l’ancienne «françafrique», à savoir les présidents Macky Sall du Sénégal et […]

Laisser un commentaire