29 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

Rencontre Alpha/Cellou au palais Sékhoutouréya : voici ce qui a été décidé…

Le président Alpha Condé a rencontré lundi au palais Sékhoutouréya le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo. Après un entretien de plus de deux heures d’horloge, les deux hommes ont convenu de privilégier le dialogue et la concertation pour régler toutes les divergences. Le comité de suivi de l’accord politique a été chargé de trouver une solution au différend électoral qui porte sur six communes urbaines et six communes rurales sur les 342 que compte le pays. Ci-dessous, la copie des décisions prises…

Par rapport au suivi des accords antérieurs, il a signalé que le Président de la République demande au comité de suivi de mettre en œuvre, avec diligence, l’accord politique d’octobre 2016 notamment : l’adoption de la nouvelle loi sur la CENI à la prochaine session des Lois de l’assemblée nationale, l’audit et l’assainissement du fichier électoral avant les prochaines élections législatives, et de tout mettre en œuvre pour identifier les différents responsables de toutes les violences qui ont entrainé mort d’homme et causé d’importants dégâts matériels qui qu’ils soient, afin de les traduire devant les cours et tribunaux du pays.

Alpha Condé et Cellou Dalein sont convenus aussi d’apporter une assistance aux victimes et à leurs familles nonobstant les indemnisations légales et de promouvoir le dialogue et la paix sociale, l’unité nationale, les valeurs et principes démocratiques et républicains en lançant des appels au calme et à la retenue.

– De privilégier le dialogue et la concertation pour régler toutes les divergences dans la vie politique, en général, dans le processus électoral, en particulier.

– De demander au comité de suivi de l’accord politique de trouver une solution au différend électoral qui porte sur 6 communes urbaines et 6 communes rurales sur les 342.

– Monsieur le Président de la République demande au comité de suivi de mettre en œuvre, avec diligence, l’accord politique d’octobre 2016 notamment :

– L’adoption de la nouvelle loi sur la CENI à la prochaine session des lois de l’Assemblée Nationale.

– L’audit et l’assainissement du fichier électoral avant les prochaines élections législatives

– De tout mettre en œuvre pour identifier les différents responsables de toutes les violences qui ont entraîné mort d’hommes et causé d’importants dégâts matériels, qui qu’ils soient , afin de les traduire devant les cours et tribunaux du pays.

– D’apporter une assistance aux victimes et à leurs familles, nonobstant les indemnisations légales.

– De promouvoir le dialogue et la paix sociale, l’unité nationale, les valeurs et principes démocratiques et républicains en lançant des appels au calme et à la retenue.

Ils déplorent l’escalade dans les propos et les comportements inconséquents de personnalités publiques et de citoyens appelant à la haine et à la division des différentes communautés du pays. Ils appellent la justice à appliquer la loi dans toute sa rigueur en la matière.

Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé et El hadj Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition, déplorent toutes les victimes civiles et militaires des violences politiques et les nombreux et importants dégâts matériels et expriment leur compassion et leur solidarité à toutes les familles ayant perdu des proches, des êtres chers.

Avec mediaguinee

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Mali – Guinée, accord en vue ?

​Lundi et mardi, des délégations guinéenne et malienne se sont rencontrées à Kankan, en Guinée, suite aux incidents meurtriers de la fin novembre au cours desquels des orpailleurs situés de part et d’autre de la frontière s’étaient affrontés, causant notamment la mort de gendarmes maliens. Les deux villages de Balandougou en Guinée (sous-préfecture de la […]

Dossier – Enquête exclusive – Trafic humain : Des Guinéennes en danger en Égypte – Le réseau identifié

Depuis quelques temps, les agents du colonel Moussa Tiégboro Camara travaillent inlassablement pour démanteler les réseaux de trafic d’êtres humains ayant leur ramification de la Guinée vers le Nigeria jusqu’au Koweït en passant par la Sierra Leone. A date, ils ont pu démanteler au moins sept réseaux mafieux qui feraient voyager les jeunes guinéennes au Maghreb […]

Laisser un commentaire