28 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

RENCONTRE AVEC JEAN-MARC, VICE-PRÉSIDENT D’UN PETIT PARTI ET DISCUSSION SUR LA FRANCAFRIQUE

Jean-Marc, jeune activiste politique a récemment, avec d’autres adhérents, créé son parti politique. En 2017, en plus d’avoir rencontrer ses compatriotes, il a lutté pour la légalisation de son mouvement. L’occasion pour Guinée-Actu d’interroger le militant sur ses engagements et sa vision des relations France-Afrique.

Bonjour monsieur Jean-Marc. Vous êtes vice-président d’un parti politique français naissant, le Parti Aviaire, vous avez créé un programme politique… Mais, il semble que le sujet sur les relations entre la France et l’Afrique soit un peu galvaudé. pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre vision de la Françafrique ?

Monsieur Ferrand bonsoir, et merci de m’avoir invité. Je trouve l’expression « françafrique » quelque peu inadaptée. En effet, selon notre Parti, l’Afrique doit se développer, elle en a les moyens . Nous pensons que la France doit intervenir à minima afin d’éviter tout conflits d’intérêts. En revanche, nos entreprises peuvent intervenir en proposant des matériels performants et durables, ce qui permettrait au continent de se développer sereinement. La France, de par son histoire, se doit aussi d’accompagner les gouvernements africains sur le plan diplomatique. Autrement dit, la France n’a pas à intervenir sur le domaine économique, mais se doit de proposer un développement durable pour ce continent tant négligé.

La politique d’Emmanuel Macron dans ce domaine semble correspondre à vos idées. Le soutenez-vous pour autant ?

Il est vrai que le Président de la République a pris soin de rencontrer des dirigeants africains, dont Alpha Condé. En revanche, je trouve peu opportun qu’il veuille débloquer des financements pour les entreprises locales. Emmanuel Macron n’a pas à intervenir dans la politique économique du pays de cette sorte.

Cependant, il a déclaré en 2017, à l’Université de Ouagadougou, je cite: « Ce n’est pas à la France de s’occuper de l’Électricité dans les Universités du Burkina Faso, c’est le travail du président ». Il ne veut pas intervenir dans les économies africaines.

Vous savez, Emmanuel Macron et sa politique sont l’incarnation du syncrétisme, un coup il voudra révolutionner toute la politique française, un coup il voudra conserver celui-ci.

Vous parliez de la voie diplomatique pour aider l’Afrique. Au vu, des futurs élections législatives qui pourraient être cruciales pour le maintien du pouvoir en place, pour quel bord politique vous engagerait vous plus facilement ?

Je n’ai pas de recommandations spéciales à faire à vos lecteurs. Je pense que les Guinéens doivent voter comme bon leur semble, mais qu’ils votent ! Ils doivent exprimer leurs opinions par la voie démocratique ! J’ai toujours pensé qu’il faut se développer tout en conservant nos acquis, notre culture, notre histoire, nos richesses, … c’est un modèle politique réaliste qui permet de se développer sereinement.

Pour finir, la dernière question est pour vous. Comme je l’ai dit, vous êtes vice-président d’un petit parti politique en France. Présentez-le rapidement pour nos lecteurs.

Le Parti Aviaire est un parti de droite libérale, conservatrice, méritocrate et nationaliste. C’est un Parti qui veut donner à la France une économie plus stable, basée sur le développement de chaque secteur économique. Nous voulons également rendre le pays plus sûr, mais aussi rendre à l’éducation ses lettres de noblesse, le tout en se souciant des préoccupations environnementales. J’ajouterai, pour finir, que le parti est reconnu par la République Française depuis peu, qu’il est visible sur Facebook et qu’il a un site Internet fréquemment mis à jour.

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

L’ambassadeur d’Iran à Londres riposte aux propos anti-iraniens de Trump

Critiquant les propos anti-iraniens de Trump, l’ambassadeur d’Iran à Londres lui a conseillé de penser aux affamés de Porto Rico, victimes de tempête. Réagissant aux récents propos du président américain Donald Trump qui avait prétendu dans un tweet que « le peuple iranien a faim de nourriture et soif de liberté », l’ambassadeur d’Iran en Grande-Bretagne a […]

Alpha Condé : « Même si je devenais fou… »

Engagé dans un bras de fer avec les syndicats qui menacent de reprendre al grève qui avait été suspendue le 7 décembre 2017, le Président Alpha Condé a fait une mise au point. Le locataire du Palais Sékoutoureya a promis de ne jamais combattre les syndicats. « Même si je devenais fou, je ne vais pas […]

Laisser un commentaire