29 °C Capitale d’État-Zone Spéciale de Conakry, GN

UN AUTOMOBILISTE INTERPELLE APRÈS AVOIR TENTÉ DE FUIR LA POLICE SÉNÉGALAISE, A PRES DE 350 KM/H DANS DAKAR

L’automobiliste a cumulé les infractions au code de la route et les délits. Dans la nuit de mercredi 4 à jeudi 5 juillet 2018, vers 3h du matin, à Dakar, Sénégal, un automobiliste qui circulait sur le quai Alfred Mamadou, a brûlé un feu rouge… à la vue de policiers en patrouille. Ces derniers lui ont alors signifié qu’ils souhaitaient le contrôler, mais le conducteur a refusé d’obtempérer et a accéléré l’allure pour rejoindre l’autoroute.

 

L’automobiliste roulait au moins à 350 km/h sur l ‘autoroute et il a fait un signe aux policiers pour leur faire comprendre qu’il n’avait pas l’intention de s’arrêter, indique une source judiciaire. 

Il jette des bouteilles et des sacs par sa vitre

Multipliant les infractions au code de la route et toujours à vive allure, le chauffard s’est alors engagé sur l’autouroute, tous feux éteints, suivi à distance par les policiers. Il a pris la sortie Dakar-Nord et commencé à jeter par les vitres de sa voiture des bouteilles et des sacs.

Finalement intercepté à Dougou-dougou, le fuyard est descendu de voiture… pour finalement remonter dedans et tenter de redémarrer. Manœuvres qui ont échoué mais au cours desquelles sa voiture et celle des policiers se sont heurtées.

Il tente de donner un coup de tête aux policiers

Le conducteur n’a pas pu repartir, mais il n’avait pour autant pas dit son dernier mot. Refusant de se laisser interpeller, il s’est allongé dans son véhicule, puis a tenté de donner un coup de tête aux policiers. Des équipages de police sont arrivés en renfort et l’homme a finalement été maîtrisé. Déjà connu des services de police pour des faits identiques, l’automobiliste âgé de 68 ans conduisait, de plus, sans permis de conduire. Il a refusé de se soumettre au dépistage d’alcoolémie.

Il a été ramené à l’hôtel de police et placé en garde à vue pour refus d’obtempérer, conduite sans permis, refus de se soumettre aux vérifications, outrage, rébellion et violences volontaires.

Comments

comments

ça pourrait vous intéresser

Angola : combat de chefs entre le nouveau et l’ancien président

Jusque-là, leur duel était resté plutôt discret. Mais six mois après leur passation de pouvoir, les frictions politiques qui opposent le nouveau président de l’Angola Joao Lourenço et son prédécesseur Jose Eduardo dos Santos ont éclaté au grand jour. En prenant les rênes du pays, l’ex-ministre de la Défense Lourenço a décrété la rupture avec […]

Guinée-Bissau: démission samedi du premier ministre José Mario Vaz

Le Premier ministre bissau-guinéen a déposé au président José Mario Vaz sa démission, réclamée par le parti au pouvoir pour sortir de la crise politique, a-t-on appris samedi de sources concordantes. La Guinée-Bissau, petit Etat d’Afrique de l’Ouest, traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier […]

Laisser un commentaire